Nestlé et Purina, leaders dans le domaine du microbiome

scientifique dans un laboratoire

Parce qu'elle fait partie de Nestlé, l'entreprise Purina s'appuie sur sa collection de cultures inégalée et sur des décennies de recherche sur le microbiome, les prébiotiques et les probiotiques pour évaluer les souches probiotiques potentielles intéressantes pour la médecine vétérinaire et la santé des animaux de compagnie.

Nestlé recueille des souches bactériennes depuis les années 1970. La collection de cultures de Nestlé (CCN), installée à Lausanne, en Suisse, contient des milliers de souches bactériennes qui ont été séquencées génétiquement et cataloguées.

Nestlé a publié la première séquence du génome de l'espèce Bifidobacterium, ainsi que la première espèce Lactobacillus séquencée à partir de l'intestin humain1,2.

logo nestlé
table de publication nestlé

Les scientifiques de Purina et de Nestlé ont collaboré à la première comparaison directe des microbiomes canin et humain. Cette étude a été la première à démontrer la similitude entre les microbiomes des deux espèces, ainsi que la similitude de leurs réponses au régime alimentaire11,12.

Purina a été la première entreprise à proposer un complément probiotique stable à température ambiante ayant démontré sa capacité à favoriser la bonne santé du système immunitaire et à assurer une prise en charge diététique des chiens ou des chats atteints de diarrhée. Ce probiotique, une souche spécifique d'Enterococcus faecium appelée E. faecium SF68 (NCIMB 10415 4b1705), demeure le probiotique le plus étudié en médecine vétérinaire, selon les publications parues à ce jour. Purina a également été la première entreprise à proposer un probiotique stable à température ambiante (Bifidobacterium longum BL999, NCC 3001) ayant démontré sa capacité à réduire certains comportements anxieux et à aider les chiens à mieux réagir face à des facteurs de stress externes. En plus des recherches axées sur le développement de produits, Purina effectue et finance des études qui font progresser les connaissances scientifiques sur la santé du microbiome et l'impact de la nutrition.

nestle nutrition institute

Nestlé Nutrition Institute

Le Nestlé Nutrition Institute est une association à but non lucratif créée en 1981 dans le but de faire progresser la science de la nutrition. Rendez-vous sur son site Web pour plus d'informations et de ressources.

enteroccoccus faecium sf68

Le microbiome des chiens et des chats : avancées révolutionnaires de Purina dans le domaine de la science de la nutrition

Ce document résume les études scientifiques publiées par Purina concernant le microbiome.

bactéries

Plus qu'un repas : Mise en pratique de la science du microbiome de Purina

Ce document présente les études scientifiques publiées par Purina sur le microbiome, appliquées au contexte clinique des vétérinaires.

Explorer d'autres sections du Forum Microbiome

notions de base sur le microbiome

Notions de base sur le microbiome

portant sur le microbiome

Interventions portant sur le microbiome pour soigner les pathologies des animaux de compagnie

En savoir plus

  1. Schell, M. A., Karmirantzou, M., Snel, B., Vilanova, D., Berger, B., Pessi, G.,…Arigoni, F. (2002). The genome sequence of Bifidobacterium longum reflects its adaptation to the human gastrointestinal tract. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS), 99(22), 14422–14427.
  2. Pridmore, R. D., Berger, B., Desiere, F., Vilanova, D., Barretto, C., Pittet, A.-C.,…Schell, M. A. (2004). The genome sequence of the probiotic intestinal bacterium Lactobacillus johnsonii NCC 533. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 101(8), 2512–2517. doi:10.1073/pnas.0307327101
  3. Grieder, H. R. (1969). Clinical trials on a new biologically acidified formula. Praxis, 39, 1236–1238.
  4. Mathias, A., Duc, M., Favre, L., Benyacoub, J., Blum, S., & Corthésy, B. (2010). Potentiation of polarized intestinal caco-2 cell responsiveness to probiotics complexed with secretory IgA. Journal of Biological Chemistry, 285(44), 33906–33913.
  5. Yamano, T., Iino, H., Takada, M., Blum, S., Rochat, F., & Fukushima, Y. (2006). Improvement of the human intestinal flora by ingestion of the probiotic strain Lactobacillus johnsonii La1. British Journal of Nutrition, 95, 303–312.
  6. Fukushima, Y., Yamano, T., Kusano, A., Takada, M., Amano, M., & Iino, H. (2004). Effect of fermented milk containing Lactobacillus johnsonii La1 (LC1®) on defecation in health Japanese adults – A double blind placebo controlled study. Bioscience Microflora, 23(4), 139–147.
  7. Schiffrin, E. J., Rochat, F., Link-Amster, H., Aeschlimann, J. M., & Donnet-Hughes, A. (1995). Immunomodulation of human blood cells following the ingestion of lactic acid bacteria. Journal of Dairy Science, 78(3), 491–497.
  8. Schiffrin, E. J., Brassart, D., Servin, A. L., Rochat, F., & Donnet-Hughes, A. (1997) Immune modulation of blood leukocytes in humans by lactic acid bacteria: criteria for strain selection. American Journal of Clinical Nutrition, 66, 515S–520S.
  9. Pinto-Sanchez, M. I., Hall, G. B., Ghajar, K., Nardelli, A., Bolino, C., Lau, J. T.,…Bercik, P. (2017). Probiotic Bifidobacterium longum NCC3001 reduces depression scores and alters brain activity: A pilot study in patients with irritable bowel syndrome. Gastroenterology, 153, 448–459. doi:10.1053/ j.gastro.2017.05.003
  10. Berger, B., Porta, N., Foata, F., Grathwohl, D., Delley, M., Moine, D.,…Sprenger, N. (2020). Linking human milk oligosaccharides, infant fecal community types, and later risk to require antibiotics. mBio, 11(2), e03196–19. doi:10.1128/mBio.03196-19
  11. Coelho, L. P., Kultima, J. R., Costea, P. I., Fournier, C., Pan, Y., Czarnecki-Maulden, G.,…Bork, P. (2018). Similarity of the dog and human gut microbiomes in gene content and response to diet. Microbiome, 6(72). doi:10.1186/S40168-018-0459-3
  12. Li, Q., Lauber, C. L., Czarnecki-Maulden, G., Pan, Y., & Hannah, S. S. (2017). Effects of the dietary protein and carbohydrate ratio on gut microbiomes in dogs of different body conditions. mBio, 8(1), e01703–16. doi:10.1128/mBio.01703-16