Le Fardeau Des Allergies

the allergic burden
purina-institute-allergic-burden

 

Purina est convaincu que les animaux de compagnie et les Hommes vivent mieux ensemble. Malheureusement les personnes allergiques peuvent être contraints de passer moins de temps avec leur chat.

the allergic burden allergies to cats
Allergies aux chats : un problème courant avec des conséquences aussi bien pour les humains que pour les chats

Les allergies peuvent affecter la qualité de vie de ceux qui en souffrent, entraînant des problèmes au niveau des activités quotidiennes et sociales et sur la diminution de la productivité et de la concentration.1,2 

Les propriétaires de chats aiment leur animal de compagnie et la plupart d’entre eux les considèrent comme un membre de la famille; pour cette raison, les recommandations des allergologues de se séparer du chat rencontrent souvent une importante résistance.2-4 Les allergies peuvent avoir un impact sur la relation Homme-Animal en limitant la qualité du temps passé avec leur chat.

Fel d 1, le principal allergène du chat.

allergic burden fel d 1 banner

Le Fel d 1 est le principal allergène du chat, comptant pour 95% de la sensibilisation allergique humaine aux chats.3,5 Tous les chats produisent du Fel d 1 sans égard à la race, à l’âge, à la longueur du poil, au sexe ou au poids et il n’existe aucun chat hypoallergénique ou exempt d’allergène.5-7 Il est principalement produit dans les glandes salivaires et sébacées, se répand dans le poil et sur la peau d’un chat qui fait sa toilette, puis se dissémine dans l’environnement avec le poil et les squames.5,8

Les traitements anti-allergiques de longue durée ont des limites

cat-human-graphic

Les allergies aux chats sont généralement gérées en

 

  • limitant ou évitant l’exposition aux chats3
  •  

  • traitant les symptômes par des médicaments9
  •  

  • désensibilisant par une immunothérapie3,10
  •  

  • nettoyant l’environnement2,3,11
  •  

Chacune de ces approches a des limites.

Réduction de la charge allergénique : Un objectif principal de la gestion des allergies

Les gens allergiques sont souvent sensibles à plus d’un allergène et chaque individu présente un seuil allergique au-delà duquel les symptômes allergiques apparaissent.12,13 L’exposition à un seul allergène pourrait ne présenter aucun problème, mais une exposition simultanée à plusieurs allergènes pourrait provoquer un effet cumulatif (charge allergénique totale).12 Par exemple, quelqu’un souffrant d’allergies multiples au pollen pourrait ne présenter aucun symptôme lorsqu’un seul de ces pollens est présent, mais pourrait développer les symptômes au printemps lorsque les niveaux de pollen grimpent et augmentent la charge allergénique. 

Si la charge allergénique peut être diminuée en évitant ou en diminuant l’exposition à un ou plusieurs allergènes, le degré cumulatif d’exposition aux allergènes peut tomber sous le seuil d’un individu et ainsi améliorer ou prévenir les symptômes d’allergie.12 Les efforts de réduction des niveaux d’allergènes connaissent un succès variable pour ceux qui souffrent d’allergie, selon que la réduction de la charge allergénique totale se trouve sous le seuil et la durée pendant laquelle ce niveau demeure sous le seuil.

 

 

allergic threshold graph
neutralized fel d1

 

L’approche transformationnelle de Purina pour gérer les allergies aux chats

Une nouvelle approche de réduction de la charge d’allergène Fel d 1 tire parti de l’interaction anticorps-allergène pour neutraliser le Fel d 1 après sa production par le chat, mais avant sa dissémination dans l’environnement. Les chats ont été nourris avec un aliment comportant un ingrédient issu de l'œuf et contenant l’anti-Fel d 1 IgY, avec pour résultat une diminution significative du Fel d 1 actif (le Fel d 1 capable de se lier à l’IgE et de déclencher une réaction allergique chez les individus sensibilisés) dans la salive du chat. Les niveaux de Fel d 1 actif s’en trouveront ainsi diminués dans l’environnement, ce qui réduira les symptômes des gens allergiques.14-16

Contenu connexe

Découvrez-en davantage sur cette découverte et sur ce qu’elle pourrait signifier pour la vie des chats et des gens qui s’en occupent et les aiment :

En savoir plus

  1. Leynaert, B., Neukirch, C., Liard, R., Bousquet, J. & Neukirch, F. (2000). Quality of life in allergic rhinitis and asthma: A population-based study of young adults. American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, 162, 1391-1396.  
  2. Cosme-Blanco, W., Arce-Ayala, Y., Malinow, I. & Nazario, S. (2018). Primary and secondary environmental control measures for allergic diseases. In M. Mahmoudi (Ed.), Allergy and Asthma (pp. 1-36). Switzerland: Springer Nature. doi: 10.1007/978-3-319-58726-4_36-1 
  3. Dávila, I., Dominguez-Ortega, J., Navarro-Pulido, A., Alonso, A., Antolin-Amerigo, D., Gonzalez-Mancebo, E., Martin-Garcia, C., Nunez-Acevedo, B., Prior, N., …Torrecillas, M. (2018). Consensus document on dog and cat allergy. Allergy73(6), 1206-1222. doi: 10.1111/all.13391  
  4. Salo, P.M., Cohn, R.D., & Zeldin, D.C. (2018). Bedroom allergen exposure beyond house dust mites. Current Allergy and Asthma Reports18, 52. doi: 10.1007/s11882-018-0805-7 
  5. Bonnet, B., Messaoudi, K., Jacomet, F., Michaud, E. Fauquert, J.L., Caillaud, D., & Evrard, B. (2018). An update on molecular cat allergens: Fel d 1 and what else? Chapter 1: Fel d 1, the major cat allergen. Allergy, Asthma and Clinical Immunology14, 14. doi: 10.1186/s13223-018-0239-8 
  6. Butt, A., Rashid, D., & Lockey, R.F. (2012). Do hypoallergenic dogs and cats exist? Annals of Allergy, Asthma & Immunology108, 74-76. doi: 10.1016/j.anai.2011.12.005 
  7. Bastien, B., Gardner, C. & Satyaraj, E. Influence of time and phenotype on salivary Fel d 1 in domestic shorthair cats. In press, Journal of Feline Medicine and Surgery.
  8. Kelly, S.M., Karsh, J., Marcelo, J., Boeckh, D., Stepner, N., Litt, D.,...Yang, W.H. (2018). Fel d 1 and Fel d4 levels in cat fur, saliva and urine. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 142, 1990-1992.e3. doi:  10.1016/j.jaci.20107.033 
  9. Brown, L.C. & Slavin, R.G. (2005). Improving quality of life in patients with allergic rhinitis: The pharmacist’s role. Pharmacy Times. Retrieved from https://www.pharmacytimes.com/publications/issue/2005/2005-06/2005-06-9606 [accessed March 1, 2019] . 
  10. Mueller, R.S., Jensen-Jarolim, E., Roth-Walter, F., Marti, E., Janda, J., Seida, A.A. & DeBoer, D. (2018). Allergen immunotherapy in people, dogs, cats and horses – differences, similarities and research needs. Allergy, 73, 1989-1999. doi: 10.1111/all.13464 
  11. Björnsdottir, U.S., Jakobinudottir, S., Runarsdottir, V. & Juliusson S. (2003). The effect of reducing levels of cat allergen (Fel d 1) on clinical symptoms in patients with cat allergy. Annals of Allergy, Asthma and Immunology, 91, 189-194.  
  12. Wickman, M., Egmar, A.C., Emenius, G., Almqvist, C., Berglind, N., Larsson, P. & Van Hage-Hamsten, M. (1999). Fel d 1 and Can f1 in settled dust and airborne Fel d 1 in allergen avoidance day-care centres for atopic children in relation to number of pet-owners, ventilation and general cleaning. Clinical and Experimental Allergy, 29, 626-632.  
  13. Ciprandi, G., Alesina, R., Ariano, R., Aurnia, P., Borrelli, P., CadarioG.,…Frati, F. (2008). Characteristics of patients with allergic polysensitization: the polismail study. European Annals of Allergy and Clinical Immunology, 40, 77-83.
  14. Satyaraj, E., Li, Q., Sun, P. & Sherrill, S. Anti-Fel d 1 immunoglobulin Y antibody-containing egg ingredient lowers allergen levels in cat saliva. Submitted, Journal of Feline Medicine and Surgery.
  15. Satyaraj, E., Gardner, C., Filipi, I., Cramer, K. & Sherrill, S. (2019). Reduction of active Fel d 1 from cats using an antiFel d 1 egg IgY antibody. Immunity, Inflammation & Disease. Advance online publication. doi: 10.1002/iid3.244
  16. Wedner, H.J., Mantia, T., Satyaraj, E., Gardner, C., Al-Hammadi, N. & Sherrill, S. Feeding cats egg product with anti-Fel d 1 antibodies decreases environmental Fel d 1 and allergic response. Submitted, Journal of Allergy and Clinical Immunology.