Notions de base sur le microbiome

villosités intestinales avec des bactéries

Les mécanismes d'action des probiotiques sont complexes, variés et spécifiques de la souche concernée1,2. La même souche de probiotique peut inhiber différents agents pathogènes par le biais de différents mécanismes3.

En outre, différentes souches au sein d'une même espèce peuvent avoir des effets très différents2. Les probiotiques combinés (composés de plus d'une souche) ne sont pas nécessairement plus efficaces que les probiotiques de souche unique3,4. Les probiotiques sont également dépendants de la dose, c'est pourquoi des recherches cliniques sont nécessaires pour établir la quantité appropriée d'une souche de bactéries donnée pour un maximum d'efficacité.

icône assurer l'efficacité

Un certain nombre de probiotiques sont proposés pour les animaux de compagnie, mais peu ont une efficacité avérée.

De plus, de nombreuses études ont soulevé des questions au sujet de la qualité et de la pureté des probiotiques disponibles dans le commerce pour les humains et les animaux de compagnie1,5-9. Seuls deux probiotiques humains et vétérinaires évalués sur 136 et quatre sur 258 étaient correctement indiqués sur l'étiquette du produit. D'autres résultats ont révélé de faibles concentrations d'organismes viables, l'absence d'un ou de plusieurs des organismes indiqués sur l'étiquette, la présence d'organismes contaminants, et un étiquetage imprécisé non représentatif du contenu de la boîte6-9.


En plus de la réponse à tous les critères pour garantir l'efficacité du probiotique, des études de stabilité doivent être menées pour établir si le probiotique (les organismes vivants) survit aux conditions qui prévalent dans un environnement de fabrication, d'expédition et de stockage. Les recherches approfondies de Purina dans ce domaine ont mené au développement de probiotiques efficaces, stables et sûrs.

trouver un probiotique sûr et efficace
choisir un probiotique

Si, à mesure que les études et les connaissances sur les probiotiques se développent, certains probiotiques peuvent ne pas répondre à tous les critères énumérés ci-dessus, ils apportent quand même certains bénéfices non gastro-intestinaux pour la santé (comme la réduction des comportements anxieux ou l'amélioration de la réponse métabolique chez les individus obèses).

Explorer d'autres sections du Forum Microbiome

vignette portant sur le microbiome

Interventions portant sur le microbiome pour soigner les pathologies des animaux de compagnie

vignette leadership de nestlé

Nestlé et Purina, leaders dans le domaine du microbiome

En savoir plus

  1. Cunningham, M., Azcarate-Peril, M. A., Barnard, A., Benoit, V., Grimaldi, R., Guyonnet, D.,…Gibson, G. R. (2021). Shaping the future of probiotics and prebiotics. Trends in Microbiology, 29(8), 667—685. doi:10.1016/j.tim.2021.01.003
  2. Barros, C. P., Guimarães, J. T., Esmerino, E. A., Duarte, M. C. K. H., Silva, M. C., Silva, R.,…Cruz, A. G. (2020). Paraprobiotics and postbiotics: concepts and potential applications in dairy products. Current Opinion in Food Science, 32, 1–8. doi:10.1016/j.cofs.2019.12.003
  3. Kekkonen R. A.,Kajasto, E., Miettinen, M., Veckman, V., Korpela, R., & Julkunen, I. (2008). Probiotic Leuconostoc mesenteroides ssp. cremoris and Streptococcus thermophilus induce IL12 and IFN-γ production. World Journal of Gastroenterology, 14, 1192–1203.
  4. Viljanen, M., Kuitunen, M., Haahtela, T., Juntunen-Backman, K., Korpela, R., & Savilhati, E. (2005). Probiotic effects on faecal inflammatory markers and on faecal IgA in food allergic atopic eczema/dermatitis syndrome infants. Pediatric Allergy and Immunology, 16, 65–71.
  5. Rolfe, R.D. (2000). The role of probiotic cultures in the control of gastrointestinal health. Proceedings of the Probiotic Bacteria: Implications of Human Health Symposium. Journal of Nutrition, 130, 396S–402S.
  6. Weese, J. S. (2002). Microbiologic evaluation of commercial probiotics. Journal of the American Veterinary Medical Association, 220, 794–797.
  7. Weese, J. S., & Arroyo, L. (2003). Bacteriological evaluation of dog and cat diets that claim to contain probiotics. Canadian Veterinary Journal, 44, 212–215.
  8. Weese, J. S. (2003). Evaluation of deficiencies in labeling of commercial probiotics. Canadian Veterinary Journal, 44, 982–983.
  9. Weese, J. S., & Martin, H. (2011). Assessment of commercial probiotic bacterial contents and label accuracy. Canadian Veterinary Journal, 52,43–46.