Maladies du Cerveau

Maladies du Cerveau

Le syndrome de dysfonctionnement cognitif (SDC) résulte d’une dégénération cérébrale irréversible au-delà du vieillissement normal qui inclut des modifications du métabolisme du glucose.

Les détériorations dues au SDC sont plus graves que celles qui accompagnent le déclin cognitif ou le processus de vieillissement normal, malgré certains similarités comportementales avec ce dernier. Le SDC s’accompagne d’une perte de mémoire importante et des difficultés d’apprentissage comparables à la maladie d’Alzheimer chez les humains. Bien que l’apparition du SDC soit souvent insidieuse, elle peut sembler soudaine aux propriétaires et peut changer le type de relation avec leur animal de compagnie qui passera de « meilleurs amis » à « soigneur et patient ». Les propriétaires peuvent être angoissés et ils veulent s’assurer qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour prévenir ou gérer le SDC.

Le SDC affecte environ 14% des chiens de 8 ans et plus (avec une prévalence accrue à mesure qu’ils vieillissent), mais il est sous-diagnostiqué par les vétérinaires.1 Purina a développé un outil qui aide les vétérinaires à diagnostiquer le SDC et à surveiller sa progression chez les chiens. La recherche Purina a montré que les stratégies nutritionnelles aident à ralentir la progression du SDC chez les chiens en ciblant les facteurs de risque de neurodégénération liée à l’âge.

Advancing Brain Health Sub nav

L’impact du SDC

Cette vidéo montre un chien souffrant de SDC, avant et après la supplémentation en MTC

Le syndrome de dysfonction cognitive affecte environ 14% des chiens de 8 ans et plus (avec une prévalence qui augmente avec l’âge)¹

cognitive-dysfunction-syndrome

Diagnostic du syndrome de dysfonction cognitive

Les signes comportementaux du SDC ne sont pas spécifiques et peuvent initialement être mal interprétés par le propriétaire comme un signe inévitable du vieillissement. Le SDC peut reproduire les signes cliniques associés à un certain nombre de problèmes de santé comme l’ostéoarthrose, les problèmes de thyroïde, les troubles métaboliques, les processus cancéreux et la maladie rénale La présence d’une maladie intercurrente peut aggraver la détérioration ou la dysfonction. Le SDC est souvent un diagnostic d’exclusion.

De nombreux comportements observés avec la dysfonction cognitive se superposent à ceux qu’on remarque dans le déclin cognitif. L’ ‘’outil’’ DISHAA a été développé pour aider les vétérinaires à faire la distinction entre les deux. Il s’agit en fait un questionnaire qui peut être rempli par les propriétaires ou par l’équipe vétérinaire en lien avec les propriétaires ; il sépare les comportements en deux catégories : Désorientation; Interactions sociales; cycles Sommeil/ phases d’éveil; malproprté dans l’Habitation, apprentissage et mémorisation; Activité et Anxiété. L’évaluation peut être utilisée pour confirmer un diagnostic présumé de SDC et pour surveiller le chien au fil du temps. Le nombre, la fréquence et la gravité des signes observés, ainsi que les changements , indiquent le degré de détérioration et la trajectoire du déclin. Pour un diagnostic de SDC, plus d’un domaine cognitif doit être affecté. Par exemple, le SDC peut être suspecté chez un chien qui présente un problème dans les catégories Interactions (I) et Anxiété (A) du questionnaire DISHAA, mais un chien qui a un symptôme que dans la catégorie Interactions (I) est considéré comme souffrant d’un problème cognitif. Pour le second chien, l’évaluation DISHAA agit comme référence pour l’évaluation de la progression conduisant au SDC.

Regardez une discussion à propos de DISHAA et du SDC.

cognitive DISHAA banner

La Recherche Purina

purina-research

Les chiens âgés nourris avec un aliment contenant des TCM font moins d’erreurs dans les tests cognitifs évaluant l’état d’alerte, la perception, le raisonnement et l’adaptabilité, avec une amélioration de la mémoire dans les 2 semaines qui suivent. Contrairement aux chiens avec un aliment de contrôle, les chiens âgés consommant des TCM ont mieux réussi les tâches cognitives à mesure qu’elles étaient plus difficiles.2

amelioration de 30 jours and 90 jours

Dans un essai clinique en double aveugle, les chiens dont le SDC était confirmé et nourris aux TCM et aux nutriments protecteurs du cerveau ont montré une amélioration importante dans 5 critères de DISHAA sur 6 en à peine 30 jours, avec une amélioration remarquable pour 6 critères de DISHAA sur 6 en 90 jours.3

mcts

Éléments clés à retenir

  • Les signes comportementaux du SDC ressemblent à d’autres problèmes de santé, accentuant l’importance des commémoratifs, d’un examen clinique et des diagnostics appropriés.
  • L’outil DISHAA peut aider les vétérinaires à établir un diagnostic de SDC.
  • La recherche Purina a montré que les stratégies nutritionnelles comme l’ajout de TCM peut aider à limiter les effets comportementaux du SDC chez certains chiens âgés, en offrant l’ occasion d’améliorer la qualité de leur vie.

Pour en savoir plus

1. Salvin, H. E. McGreevy, P. D., Sachdev, P.S., & Valenzuela, M. J. (2010). Under diagnosis of canine cognitive dysfunction: a cross-sectional survey of older companion dogs. Veterinary Journal, 184, 277–281.

2. Pan, Y., Larson, B., Araujo, J. A., Lau, W., de Rivera, C., Santana, R., ...Milgram, N. W. (2010). Dietary supplementation with medium-chain TAG has long-lasting cognition-enhancing effects in aged dogs. British Journal of Nutrition, 103, 1746–1754. doi: 10.1017/S0007114510000097

3. Pan, Y., Landsberg, G., Mougeot, I., Kelly, S., Xu, H., Bhatnagar, S., Migram, N.W. (2017). Efficacy of a therapeutic diet in dogs with signs of cognitive dysfunction syndrome (CDS): a prospective, double-blinded, placebo-controlled clinical study. Abstract N10: 2017 American College of Veterinary Internal Medicine (ACVIM) forum. Available at https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/jvim.14778