Affections cardiaques

cœur anatomique

La maladie myxomateuse de la valve mitrale (MMVD) est la maladie cardiaque naturelle la plus courante chez le chien.1–4

Les chiens atteints de MMVD présentent une dégénérescence progressive de la valve mitrale. À chaque battement cardiaque, la valve anormale permet au sang de s’écouler vers l’arrière ou de régurgiter dans l’oreillette gauche. Au fil du temps, la régurgitation de la valve mitrale (RM) entraîne une hypertrophie auriculaire gauche, un remodelage ventriculaire gauche compensatoire et, potentiellement, une insuffisance cardiaque. 

Les mécanismes à l’origine de la MMVD ne sont pas complètement compris. Cependant, des études menées par des scientifiques de Purina démontrent qu’un mélange spécifique de nutriments peut aider à améliorer la fonction cardiaque et à ralentir la progression de la maladie, bien avant que les chiens atteints de MMVD ne développent une insuffisance cardiaque.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les recherches scientifiques portant sur une nouvelle intervention nutritionnelle qui pourrait transformer la prise en charge de la santé cardiaque des chiens atteints de MMVD à un stade précoce.

Regardez cette vidéo pour découvrir comment la nutrition peut transformer la prise en charge de la santé cardiaque.

petits chiens regardant l’appareil photo

 

La MMVD survient plus fréquemment chez les chiens plus âgés de petite à moyenne taille, pesant moins de 20 kilogrammes.4, 5  

Le taux de progression de la MMVD, d’un stade à l’autre, est variable et difficile à prévoir. Toutefois, environ 30 % des chiens développeront une insuffisance cardiaque avancée.6 

Les chiens semblent en bonne santé jusqu’au stade C, moment où ils commencent à présenter des signes d’insuffisance cardiaque congestive. 

D’après les lignes directrices consensuelles de l’ACVIM, les recommandations nutritionnelles actuelles se concentrent sur les chiens aux stades ultérieurs de la MMVD, après l’apparition de signes cliniques d’insuffisance cardiaque congestive.4  

La découverte d’une intervention efficace aux premiers stades de cette maladie pourrait aider les chiens à vivre mieux et plus longtemps.

La recherche chez Purina

chien blanc et brun debout

Sachant que les chiens atteints de MMVD qui développent une insuffisance cardiaque congestive ont une durée de vie plus courte et une qualité de vie réduite, les scientifiques de Purina ont identifié un mélange de nutriments qui pourrait ralentir la progression de la maladie, tout en améliorant la fonction cardiaque chez les chiens atteints de MMVD à un stade précoce.

mitochondries

Le cœur ne peut pas stocker d’énergie pour une utilisation future : il ne peut continuer de battre que si les mitochondries cardiaques continuent de générer de l’ATP. 

Des études ont montré que les mitochondries défaillantes, qui utilisent des voies moins efficaces pour la production d’énergie, contribuent à l’insuffisance cardiaque.7

Les recommandations nutritionnelles actuelles pour les chiens souffrant d’insuffisance cardiaque sont axées sur les carences ou les excès nutritionnels. Mais des recherches émergentes montrent que la nutrition peut apporter des substrats énergétiques alternatifs et des avantages pour la santé cardiaque, avant que le cœur ne commence à défaillir.7-9 

Dans des études omiques antérieures, les scientifiques de Purina ont découvert que les chiens atteints de MMVD présentaient une altération du métabolisme énergétique ainsi qu’une augmentation du stress oxydatif et des inflammations.10 Sur la base de ces connaissances scientifiques, ils ont identifié les nutriments qui pourraient remédier à ces changements métaboliques.

Le mélange de nutriments pour la protection cardiaque comprend :

mélange pour protection cardiaque

 

Une étude d’intervention diététique de 6 mois contrôlée par placebo, une alimentation complète et équilibrée avec le mélange de protection cardiaque (CPB) ont ralenti la progression de la maladie chez les chiens atteints de MMVD en phase préclinique et ont démontré des effets cliniques bénéfiques.11  

progression de la maladie chez les chiens atteints de mmvd en fonction du stade acvim

Cet essai d’alimentation randomisé en aveugle a porté sur 19 chiens atteints d’une maladie cardiaque de stade B1 ou B2. Les chiens ont été divisés en deux groupes randomisés par âge, sexe, race, poids corporel et niveau de souffle, puis nourris soit avec un régime témoin (CON), soit avec un régime enrichi avec complément MPC (mélange protection cardiaque). 

Bien que la MMVM soit considérée comme une maladie à évolution lente, au cours de l’étude de 6 mois, les chiens nourris avec le régime témoin ont montré une progression de la maladie tandis que ceux nourris avec le régime MPC n’ont présenté aucune progression de la maladie.

Les chiens nourris au régime MPC ont également présenté une amélioration des critères d’évaluation clés : la taille de l’oreillette gauche et la régurgitation mitrale.

Mesures cardiaques clés

Taille auriculaire gauche

L’indicateur indépendant le plus fiable de la progression de la MMVD est l’hypertrophie auriculaire gauche (LAD) et le rapport entre l’oreillette gauche et la racine aortique (LA/Ao) avec échocardiographie.6,12

Mesure échocardiographique du diamètre auriculaire gauche (LA) et de la racine aortique (Ao)

MMVD echocardiographic measurement

Image reproduite avec l’aimable autorisation de : Rebecca L. Stepien, DVM, MS, ACVIM (Cardiologie) Université du Wisconsin, États-Unis

Chez les chiens du bras CON, la taille auriculaire gauche a augmenté en moyenne de 10 %.

Chez les chiens du bras MPC, la taille auriculaire gauche a en fait diminué de 3 % en moyenne.

Il est important de noter que ces changements dans la taille auriculaire gauche se sont produits dès trois mois après le début de l’étude.

Impact-régime alimentaire-et-temps-sur-taille-auriculaire-gauche-chez-chiens-mmvd

Adapté de Li et al., 2019

 

Gravité de la régurgitation mitrale

La régurgitation mitrale (RM) est souvent la première indication de la MMVD chez le chien. La régurgitation mitrale progressive, qui augmente le travail cardiaque, peut entraîner à la fois un remodelage auriculaire et ventriculaire et une hypertrophie cardiaque. L’augmentation de la régurgitation mitrale est un indicateur clinique de l’aggravation ou de la progression de la MMVD.

Dans cette étude, la gravité de l’insuffisance mitrale a été évaluée par échocardiogramme. Au cours de l’étude, 30 % des chiens du bras MPC présentaient une amélioration du souffle, contrairement aux chiens du bras CON. Seulement 10 % des chiens du bras MPC ont présenté une aggravation de leur cas, tandis que 25 % des chiens du bras CON présentaient une RM plus sévère. 

graphique du métabolisme énergétique cardiaque

Ce graphique montre le pourcentage de chiens qui ont présenté des changements d’au moins un grade dans la régurgitation mitrale après 6 mois, par rapport à la valeur initiale. P = 0,041 

Pression artérielle

Par ailleurs, les chercheurs ont observé que les chiens du bras MPC qui présentaient une réduction de la taille auriculaire gauche présentaient également une diminution de la pression artérielle. Cette observation n’était pas statistiquement significative, mais la tendance à la baisse était corrélée à une réduction de la taille auriculaire gauche. 

Analyse métabolomique

Dans une étude distincte publiée par Purina,13 une analyse métabolomique a montré que les avantages cliniques observés chez les chiens nourris avec le mélange de nutriments pour la protection cardiaque étaient associés à une meilleure utilisation des acides gras pour l’énergie, et à une réduction des marqueurs de l’inflammation et du stress oxydatif. Cela a montré que les améliorations des mesures cardiaques chez les chiens atteints de MMVD se reflétaient également dans des changements positifs au niveau moléculaire.

Cette série d’études démontre qu’une intervention alimentaire, avec une combinaison de nutriments spécifiques développée pour traiter les changements métaboliques clés associés à la MMVD chez les chiens, a pu ralentir la progression de la pathologie cardiaque et aider à améliorer la fonction cardiaque chez les chiens atteints de MMVD en stade préclinique. Il est important de noter que ces nutriments agissent en synergie pour atteindre cette efficacité documentée.

Découvrez dans quelle mesure cette nouvelle intervention nutritionnelle pourrait transformer la prise en charge de la santé cardiaque des chiens atteints de MMVD à un stade précoce

Points clés à retenir

  • La maladie myxomateuse de la valve mitrale (MMVD) est la maladie cardiaque la plus courante chez le chien.
  • Le taux de progression de la MMVD est variable, mais environ 30 % des chiens développent une insuffisance cardiaque avancée.
  • Les scientifiques de Purina ont identifié une combinaison de nutriments qui pourrait traiter les changements métaboliques constatés chez les chiens atteints de MMVD à un stade précoce.
  • Une étude de 6 mois a démontré qu’une combinaison synergique de nutriments spécifiques pouvait ralentir la progression de la maladie et améliorer les mesures cliniques chez les chiens atteints de MMVD à un stade précoce.
  • L’analyse métabolomique a montré que les avantages cliniques du régime MPC chez des chiens atteints de MMVD se traduisaient également par des changements positifs au niveau moléculaire.

Explorez les domaines de la transformation de la santé cardiaque :

En savoir plus

  1. Buchanan, J.W. (1977). Chronic valvular disease (endocardiosis) in dogs. Advances in Veterinary Science, 21, 57–106.   
  2. Detweiler, D. K., & Patterson, D. F. (1965). The prevalence and types of cardiovascular disease in dogs. Annals of the New York Academy of Sciences, 127(1), 481–516.
  3. Haggstrom, J., Kvart, C., & Pedersen, H.D. (2005). Acquired valvular disease. In: Ettinger, S.J., Feldman, E.C., eds. Textbook of Veterinary Internal Medicine, 6th ed. St Louis: Elsevier: 1022-1039.
  4. Keene, B. W., Atkins, C. E., Bonagura, J. D., Fox, P. R., Häggström, J., Fuentes, V. L., Oyama, M. A., Rush, J. E., Stepien, R., & Uechi, M. (2019). ACVIM consensus guidelines for the diagnosis and treatment of myxomatous mitral valve disease in dogs. Journal of Veterinary Internal Medicine, 33(3), 1127–1140.
  5. Atkins, C., Bonagura, J., Ettinger, S., Fox, P., Gordon, S., Haggstrom, J., … Stepien R. (2009). Guidelines for the diagnosis and treatment of canine chronic valvular heart disease. Journal of Veterinary Internal Medicine, 23, 1142–1150.
  6. Borgarelli, M., & Buchanan, J.W. (2012). Historical review, epidemiology and natural history of degenerative mitral valve disease. Journal of Veterinary Cardiology, 14(1), 93–101.
  7. Brown, D. A., Perry, J. B., Allen, M. E., Sabbah, H. N., Stauffer, B. L., Shaikh, S. R., … Gheorghiade, M. (2017). Expert consensus document: Mitochondrial function as a therapeutic target in heart failure. Nature reviews. Cardiology, 14(4), 238-250.
  8. Lopaschuk, G. (2017). Metabolic Modulators in Heart Disease: Past, Present, and Future. Canadian Journal of Cardiology, 33, 838–849.
  9. Sabbah, H. N. (2020). Targeting the Mitochondria in Heart Failure: A Translational Perspective. JACC. Basic to Translational Science, 5(1), 88–106.
  10. Li, Q., Freeman, L.M., Rush, J.E., Huggins, G.S., Kennedy, A.D., Labuda, J.A., Laflamme, D.P., & Hannah, S.S. (2015). Veterinary Medicine and Multi-Omics Research for Future Nutrition Targets: Metabolomics and Transcriptomics of the Common Degenerative Mitral Valve Disease in Dogs. OMICS, 19(8), 461–470.
  11. Li, Q., Heaney, A., Langenfeld-McCoy, N., Boler, B. V., & Laflamme, D. P. (2019). Dietary intervention reduces left atrial enlargement in dogs with early preclinical myxomatous mitral valve disease: a blinded randomized controlled study in 36 dogs. BMC Veterinary Research, 15(1), 425.
  12. Dickson, D., Caivano, D., Matos, J.N., Summerfield, N., & Rishniw, M. (2017). Two dimensional echocardiographic estimates of left atrial function in healthy dogs and dogs with myxomatous mitral valve disease. Journal of Veterinary Cardiology, 19, 469–479.
  13. Li, Q., Laflamme, D.P., & Bauer, J. E. (2020). Serum untargeted metabolomic changes in response to dietary intervention on dogs with preclinical myxomatous mitral valve disease. PLoS One, 15(6), 0234404.